Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
blog de Cyrille Amiel

blog de Cyrille Amiel

Billets d'humeur, articles et chroniques consacrés à la littérature et à la musique

Domination du livre numérique : la fin du mythe ?

Domination du livre numérique : la fin du mythe ?

Il y a quelques années, l'invention et le développement du livre numérique apparaissaient comme la révolution qui sonnerait le glas du livre papier pour un grand nombre de commentateurs.

Qu'en est-il réellement aujourd'hui ?

Afin de répondre, entre autre, à cette question, le syndicat national de l’édition a publié, le 16 Mars 2016, en partenariat avec la SOFIA[1] et la SGDL[2], un baromètre sur les usages du livre numérique.

Cette enquête menée par OpinionWay en février 2016 auprès de plus de deux mille personnes, révèle trois tendances principales :

Une augmentation du nombre de lecteurs de livres numériques

Le sondage met en évidence que le nombre de lecteurs de livres numériques est en légère augmentation.

20% de la population Française âgée de 15 ans et plus, déclarent avoir déjà lu un livre numérique.

6% l’envisagent.

74% ne l’envisagent pas.

Domination du livre numérique : la fin du mythe ?

Une diminution des usages illicites par respect du droit d’auteur

Le piratage est en baisse car 58% des sondés affirment ne pas y recourir par respect du droit d’auteur.

En revanche, 16% des sondés déclarent avoir déjà eu recours à une offre illégale.

Une faible croissance du marché du livre numérique

Les habitudes de lecture restent inchangées.

30% des lecteurs de livres numériques ont eu recours aux offres légales gratuites de lecture en streaming.

Parallèlement, les catégories de livres numériques lus et achetés sont stables.

Domination du livre numérique : la fin du mythe ?

Cette étude révèlerait d’une part, malgré une faible croissance, une stabilisation du marché du ebook en 2016 et d’autre part, que l’usage du livre numérique, tout en étant maintenant ancré dans les habitudes, resterait toutefois réservé à 20% des Français.

La prophétie annonçant le grand remplacement du papier par le numérique ne s'est pas encore réalisée. Bien au contraire, les chiffres de cette étude montrent que les lecteurs confirment leurs habitudes de lecture donnant au livre papier des raisons d'espérer une longue vie. Au contraire, l'avenir du livre numérique semble bien sombre puisque 6% des lecteurs, seulement, déclarent envisager l'achat d'un livre numérique. Les perspectives de développement du secteur apparaissent bien réduites.

Si ce sondage fait le constat d'une pratique, elle ne met pas en lumière les causes véritables de la stagnation du marché du livre numérique. Je vous propose d'en aborder les raisons lors de mon prochain article sur le sujet.

Et vous, pensez-vous que le livre numérique finira par dominer le marché ?

Cyrille Amiel

[1] Société Française des Intérêts des Auteurs de l’écrit

[2] La Société des Gens de Lettres

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Bruno Lewillon 13/09/2016 22:27

Pour ma part, je crois éperdument en son avenir. Surtout lorsque le format epub 3 sera réellement opérationnel et quand les constructeurs feront un effort à la production de liseuses qui soient plus abouties : éclairage, polices embarquées, insécables, fines insécables etc.

Il est vrai que les éditeurs ont "bouclé" le marché avec leurs DRM. C'est une invitation aux "pirates" à les ôter et à diffuser les ebooks. Beaucoup d'auteurs et j'en connais personnellement deux ou trois de mon pays, ont dû signer un contrat avec ceux-ci qui les empêche de publier au format électronique. Ils ne peuvent même pas via ce format s'auto-publier s'ils veulent que leurs livres sortent au format papier. Si ce n'est pas du cloisonnement et un monopole...

Séverine 08/09/2016 14:15

Je n'ai pas d'avis réel mais en tant qu'auteur, je constate que mes livres au format papier partent beaucoup plus qu'au format numérique. En tant que lectrice, je lis des deux, le numérique me convient bien.

Cyrille Amiel 08/09/2016 14:39

Avec plaisir, merci.

Séverine 08/09/2016 14:32

Pour moi, le numérique a un côté pratique, je peux emmener ma liseuse partout, gain de place également, sans oublier le côté financier. J'avais mené un débat sur mon site, si cela t'intéresse pour ton article : http://www.sevylivres.fr/2015/09/02/liseuse-or-not-liseuse-bilan/

Cyrille Amiel 08/09/2016 14:28

Bonjour Séverine, l'aspect pratique du numérique peut-être ? Cordialement.

Christian Dechartres 08/09/2016 14:00

L'amour du livre "papier" que l'on annote, que l'on martyrise parfois en lui infligeant le surlignage... La passion de le reprendre pour y retrouver de si belles phrases.
Irremplaçable !

Cyrille Amiel 08/09/2016 14:26

Bonjour Christian, je partage avec vous le besoin de sentir le papier entre les doigts... :-) Amicalement.