Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
blog de Cyrille Amiel

blog de Cyrille Amiel

Billets d'humeur, articles et chroniques consacrés à la littérature et à la musique

La route de Cormac McCarthy

La route de Cormac McCarthy

L’apocalypse a eu lieu. Le monde est dévasté, couvert de cendres et de cadavres. Parmi les survivants, un père et un fils errent sur une route, poussant un Caddie rempli d’objets hétéroclites. Dans la pluie, la neige et le froid, ils avancent vers les côtes du sud, la peur au ventre : des hordes de sauvages cannibales terrorisent ce qui reste de l’humanité. Survivront-ils à leur voyage ?

Mon avis :

Je dois avouer que j’ai d’abord été bouleversé par le film qui est une œuvre d’art à part entière, portée par des acteurs d’exceptions et par une bande son sublime.

Ce texte relate l’errance d’un homme et son fils dans un univers post apocalyptique où l’existence se résume à chercher de la nourriture et à échapper aux hommes qui ont sombré dans le cannibalisme. Ce roman est une descente aux enfers dans la noirceur de l’âme humaine dont il explore sans complaisance tous les aspects.

Ce livre est le message d’un père à son fils. Message qu’il répète tout au long du texte, comme s’il voulait se persuader de la véracité de son propos : « Ça va aller, ça va aller. » Renforçant par là même la dramaturgie du récit.

Le personnage principal mène une lutte acharnée contre les éléments, la faim, le reste de l’humanité, mais aussi avec lui-même afin de ne pas sombrer dans la barbarie.

Une œuvre somptueusement horrible.

Une œuvre abominablement sublime, qui vous marque à jamais.

Cyrille Amiel

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article